Danny Ayalon: « Nous exprimons toute notre gratitude »

Danny Ayalon, Vice-ministre des Affaires étrangères

Par Danny Ayalon, Vice-ministre des Affaires étrangères

Au cours de ces derniers temps douloureux, ces jours choquants, une lumière a brillé dans le noir, le ciel est rempli de cendres, ces incendies ont détruit une grande partie de la région nord d’Israël, en mettant fin à la vie de dizaines d’Israéliens courageux.

Alors que l’Etat juif est devenu synonyme d’aide humanitaire rapide et efficace vers les zones internationales sinistrées, c’est maintenant au tour d’Israël d’avoir besoin de cette aide. Les incendies provenant de la forêt du Mont Carmel se propagent rapidement au-delà de toute attente plausible, écrasant nos forces dans la lutte contre les flammes. Notre catastrophe nationale, comme souvent dans le monde, entraîna une réaction internationale. Considérant qu’Israël est généralement le premier à offrir un coup de main dans un tel cas, il est maintenant nécessaire que notre nation soit entre les mains des autres.

Pendant de nombreuses années, Israël a aidé les pays et les peuples dans le besoin lors de catastrophes terribles, telles que les séismes en Turquie, Haïti, au Chili et au Salvador, la famine en Ethiopie, l’ouragan Katrina aux États-Unis et le tsunami en 2004, pour n’en nommer que quelques-uns. Quelle que soit la nation, Israël était prêt à envoyer de l’aide immédiatement, même si dans certains cas, Israël n’avait aucun lien diplomatique avec les pays accablés.

Cette politique était d’abord et avant tout fondée sur notre humanisme profond, ancré dans nos valeurs juives.

La source de notre obligation morale a toujours été Tikkun Olam, et notre aide humanitaire a toujours été inconditionnelle.

Aujourd’hui, dans nos moments difficiles, nous voyons les nations à travers le monde nous porter assistance ; c’est un témoignage sans équivoque de la reconnaissance d’Israël pour ses actes passés.

En fait, certaines de ces nations qui offrent leur assistance en tant que nations- partenaires ont reçu dans le passé l’expertise et les compétences en matière de médecine des catastrophes, par MASHAV, Agence israélienne pour la coopération internationale au développement, organisation appartenant au ministère israélien des Affaires étrangères.

Le ministère des Affaires étrangères reçoit constamment des éloges pour la volonté absolue de ce pays à ouvrir ses cœurs aux populations du monde sans distinction de race, de religion ou d’origine ethnique. Bien que le travail humanitaire d’Israël en Haïti ait fait les titres des journaux dans le monde, il y a des dizaines d’autres zones de catastrophes non déclarées auxquelles Israël fournit des secours alors qu’ils font cruellement défaut.

Le feu était hors de contrôle de nos forces de lutte contre les incendies, le gouvernement israélien a tendu la main aux dirigeants du monde en demandant de l’aide pour la bataille désespérée contre les incendies qui font rage depuis jeudi.

Dix avions et trois hélicoptères ont été envoyés immédiatement ; quatre avions de Grèce, l’un en provenance de Chypre, deux autres de Turquie, deux en provenance de Russie et un de France, un hélicoptère de Chypre et deux de Grande-Bretagne.

Samedi dernier, six avions et trois hélicoptères supplémentaires sont arrivés, deux avions des États-Unis, deux de France et deux en provenance de Russie, deux hélicoptères en provenance de Russie et un de Suisse.

Le dimanche, nous attendions encore neuf avions, cinq d’Espagne, trois des États-Unis et un d’Allemagne.

La Bulgarie a envoyé près de 100 pompiers, et des dizaines de nations de l’Italie à l’Azerbaïdjan, et notamment nos voisins immédiats, ont également fourni une aide importante.

Une cellule de crise du Ministère des Affaires Etrangères a été immédiatement ouverte afin de s’assurer que toute l’aide atteigne sa destination.

Les bonnes relations du Ministère des affaires étrangères avec des nations éloignées d’Israël ont conduit à ce que des expressions de préoccupation et d’assistance aient été reçues de sources inattendues.

L’internationalisation rapide de la politique étrangère du gouvernement a été démontrée par l’ampleur et le nombre d’offres d’assistance. Ces offres sont une réponse incroyable et la preuve qu’Israël peut compter sur ses amis lors d’un moment de tragédie nationale. Pour ces derniers, et les nombreuses autres nations qui offrent aide et assistance, nous adressons nos remerciements les plus sincères.

Nous savons très bien combien il est difficile d’assurer la primauté des besoins humanitaires sur la bureaucratie et la logistique.

Bien que cette période difficile soit loin d’être derrière nous, nous pouvons trouver un certain réconfort grâce à la réaction internationale suite à cette tragédie. Ces amitiés sont nourries et réciproques.

Même si actuellement nous avons des divergences, les nombreuses opérations humanitaires d’Israël en Turquie ont conduit le gouvernement turc à mettre de côté toutes les autres questions et à offrir son aide et son assistance.

La reconnaissance est un pilier essentiel du judaïsme et du caractère moderne d’Israël.

Le grand Sage Hillel était célèbre pour avoir dit: « Si je ne suis pas pour moi, qui le sera ? Si je suis seulement pour moi, que suis-je ? Et si pas maintenant, quand? » L’Etat juif a depuis longtemps reconnu qu’il n’est pas seul au monde et distribue l’aide quand et où il est nécessaire de le faire, indépendamment de toutes circonstances. Aujourd’hui, nous avons besoin d’aide et de sentir la chaude étreinte de toutes les nations qui se précipitent à notre côté.

Nous exprimons notre plus grande et humble gratitude pour les gouvernements et leurs peuples qui nous enseignent qu’Israël est un membre bienvenu et apprécié dans la famille des nations.

J Post, 6 décembre 2010

Advertisements

Une réponse à “Danny Ayalon: « Nous exprimons toute notre gratitude »

  1. Oui, cela réchauffe de voir les nations venir en aide à Israël à un moment difficile. Israël est souvent intervenu avec discrétion et humanité dans le monde; de constater que son aide est reconnue et que ce pays est soutenu à son tour est un vrai réconfort. Merci à la France, à la Russie, à la Turquie, à la Grèce, à Chypre, à la Bulgarie, à l’Italie, à l’Allemagne, aux Etats-Unis et à d’autres multiples états qui ont envoyé leur matériel, leurs hommes et tout secours. Je suis touchée et reconnaissante. Que les mains tendues se multiplient et que la paix arrive enfin ! C. Olivier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s