Le cinéma israélien au sommet de son art

Le Cinéma israélien séduit les festivals du monde entier, un succès qui se confirme aussi en France. Voici quelques exemples récents : 

Le film   » Le livre de la grammaire intérieure » du réalisateur Nir Bergman  a gagné  le 31 octobre dernier le prix « Sacora Grand Prix » pour le  meilleur film (50000 euros), au Festival de Cinéma à Tokyo, prix que le réalisateur a déjà reçu en 2002 pour son film « Broken wings ». Ce film, basé sur le livre de l’écrivain israélien David Grosseman, est sorti en Israël en septembre et  raconte l’histoire d’un garçon qui a arrêté de grandir, dans une  famille de Jérusalem dans les années soixante.

Un autre film israélien, basé sur le livre de l’écrivain A.B Yehochua,  « Le Voyage du directeur de ressources humaines » a été réalisé par Eran Riklis. Ce film sortira en France à partir de 15 décembre après avoir  été récompensé par plusieurs prix internationaux. Il raconte l’histoire d’un directeur de ressources humaines dans une grande boulangerie à Jérusalem, qui part en voyage pour chercher la famille d’une employée étrangère qui a trouvé la  mort dans un attentat.

« Lebanon »- le film de Samuel Maoz est nominé dans cinq catégories dans le cadre du Prix du Cinéma Européen, notamment le prix de meilleur film. Ce film, qui s’inscrit dans la lignée des récents BEAUFORT  et VALSE AVEC BACHIR , est basé sur l’expérience personnelle du réalisateur, et raconte l’histoire de quatre jeunes soldats israéliens qui se retrouvent dans un tank, au premier jour de l’offensive israélienne sur le Liban en mai 1982. La cérémonie du Prix du Cinéma Européen aura lieu en Estonie le 4 décembre. Le regard du Monde sur « Lebanon »

Plusieurs courts-métrages israéliens ont reçu de nombreuses récompenses au « Cinémed »- Festival International du Cinéma Méditerranéen, qui s’est déroulé à Montpellier du 22 au 30 octobre 2010: 

Grand prix du court métrage de l’Agglomération de Montpellier

Eva s’en va, de Aya Somech
Dotation de 4 000 € à la réalisatrice par l’Agglomération de Montpellier

Prix Cinecourts CINÉCINÉMA
Tasnim, de Elite Zexer
Achat des films pour diffusion à l’émission Cinecourts

Prix Ulysse
Parent par le sang (Le Lien du sang), de Noa Ben Hagaï
Dotation 3 000 € par la Médiathèque centrale d’Agglomération Emile-Zola Médiathèque Federico-Fellini de Montpellier

Aujourd’hui, les jeunes étudiants israéliens en cinéma participent aussi aux nombreux festivals de cinéma qui se déroulent en France. Roni Béeri et Dan Sachar, deux étudiants du collège Sapir au Néguev, ont participé au Festival de courts-métrages « Off-Courts »  à Trouville, en octobre dernier.  Ce festival offre aux étudiants du monde entier la possibilité d’expérimenter les divers métiers de cinéma autour de différents projets. A voir les fruits de leur travail : « Demain », « occupé », « Porte-jarretelles »


Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s