Le tombeau de Rachel, haut Lieu Saint juif, n’a jamais été une mosquée

 L’Unesco vient de décréter que le Tombeau de Rachel situé à proximité de Jérusalem, est la mosquée Bilal ibn Rabah, soutenant ainsi une revendication palestinienne soudainement apparue en 1996, faisant abstraction de siècles de tradition musulmane.

·         Contrairement au Mont du Temple et au Caveau des Patriarches, qui servirent parfois de mosquées, le Tombeau de Rachel n’a jamais été utilisé en tant que mosquée par les Musulmans. Leur lien avec ce site religieux dérive de sa relation à Rachel et n’a aucun rapport avec Bilal ibn Rabah, premier muezzin de Mahomet.

·         Le tombeau de Rachel, situé à 460 mètres au sud de la frontière municipale de Jérusalem a été authentifié, depuis près de 1.700 ans, comme la tombe de la matriarche juive, Rachel. Plusieurs générations de Juifs y font des pèlerinages. La description du Tombeau de Rachel apparaît dans des milliers de livres religieux, tableaux, fresques, photographies, timbres et représentations graphiques.

·         Un cimetière musulman, appartenant majoritairement à la tribu bédouine Taamra qui a commencé à y enterrer ses morts en raison de la proximité d’une personnalité à caractère religieux, entoure l’enceinte du site. Les membres de cette tribu ont peu à peu harcelé les Juifs en leur extorquant de l’argent pour les autoriser à visiter le tombeau. C’est dans ce contexte que Moses Montefiore a obtenu en 1841 un permis de la part des Turcs, autorisant la construction d’une salle de prière adjacente afin d’éloigner les Musulmans du tombeau et de protéger la présence des Juifs sur le site.

·         Des gardiens juifs étaient présents sur le Lieu Saint depuis 1841 et jusqu’à ce qu’il tombe entre les mains de la Jordanie en 1948. En violation de l’accord d’armistice, la Jordanie empêcha les Juifs d’accéder au site pendant toutes les années de son règne (1948-1967).

·         En 1830, les Turcs ont émis le firman qui a donné force juridique à la Tombe de Rachel ainsi reconnue comme Lieu Saint juif. Le gouverneur de Damas envoya un ordre écrit au Mufti de Jérusalem de se soumettre aux ordres du Sultan : « Le tombeau de Rachel, très estimée mère de notre Seigneur Joseph … ils (les Juifs) ont l’habitude de le visiter depuis les temps anciens, et nul n’est autorisé à les en empêcher ou à s’y opposer. Que ceci soit respecté ! »

·         La commémoration de la mort de Rachel, marqué cette année le 19 octobre 2010, a vu quelque 100.000 Juifs venus visiter le Tombeau de Rachel… Lire la suite

Source : JCPA

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s