Le Vice-ministre des Affaires étrangères Danny Ayalon critique le communiqué du Synode du Vatican

Nous exprimons notre déception du fait que cet important Synode soit devenu un forum pour attaques politiques contre Israël.

Ayalon critique le communiqué du Synode du Vatican et décrit les remarques faites par l’archevêque Boutros comme étant une « diffamation ». Danny Ayalon invite également le Vatican à garder ses distances avec  ces commentaires.

Le dimanche 24 octobre, le Vice-ministre des Affaires étrangères Danny Ayalon a réagi à un communiqué du Vatican extrêmement critique à l’encontre d’Israël. « Nous exprimons notre déception du fait que cet important Synode soit devenu un forum pour attaques politiques contre Israël dans une conformité totale à la propagande arabe, » a dit Ayalon. « Le Synode s’est laissé détourner par une majorité d’anti-israéliens. »

Les évêques de tout le Moyen-Orient ont tenu une réunion de deux semaines au Vatican sur le sort des chrétiens dans la région.

Le Vice-ministre des Affaires étrangères a été particulièrement critique par rapport aux observations faites par l’archevêque en charge du comité qui a rédigé le communiqué, Cyrille Salim Bustros, lors d’une conférence de presse. «Nous sommes particulièrement consternés par le langage utilisé par l’archevêque Bustros au cours de sa conférence de presse, » a fait remarquer Danny Ayalon. « Nous appelons le Vatican à prendre ses distances avec les commentaires de l’Archevêque Boutros» qui sont une insulte contre le peuple juif et l’État d’Israël et ne devraient pas être interprétés comme la position officielle du Vatican. Ces propos scandaleux ne doivent pas jeter un froid sur les relations importantes entre le Vatican, l’État d’Israël et le peuple juif. « 

Publicités

Une réponse à “Le Vice-ministre des Affaires étrangères Danny Ayalon critique le communiqué du Synode du Vatican

  1. Bonjour.
    Au hasard d’une lecture, je me permet un commentaire.
    Pour que cette information soit recevable et ne soit pas encore considérée comme une victimisation d’Israël, il faudrait la détailler en citant le(s) passage(s) – ou au moins donner un lien – du communiqué du Synode, cela permettrait de relever les arguments nécessaires à la compréhension complète du sujet et d’éviter certaines interprétations erratiques ou extrêmes…
    Voici trois qui permettront peut-être d’étoffé cet article non dénué d’intérêt:
    Synode des évêques du Moyen-Orient : Liste finale des propositions
    L’exigence de Benoît XVI au Proche-Orient (article du Figaro)
    SYNODUS EPISCOPORUM BULLETIN: ASSEMBLÉE SPÉCIALE POUR LE MOYEN-ORIENT DU SYNODE DES ÉVÊQUES 10-24 OCTOBRE 2010
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s